Les compléments alimentaires pour maigrir

Les compléments nutritionnels envahissent les rayons. Comment agissent-ils ? Sont-ils toujours utiles ? De quelle façon peuvent-ils assurer le succès de notre programme minceur dans la durée ?compléments alimentaires et plantes

Trouver le bon dosage

Drainage, diurétique, modérateur d'appétit, brûle-graisse... En période de régime on serait tenté de tout prendre à la fois. Pour multiplier ses chances et pour s'encourager. Il faut pourtant faire le tri et choisir ce qui est bon pour vous. Inutile de prendre un draineur hépatique si votre foie fonctionne normalement. Inutile d'absorber des plantes à visée désinfiltrante si vous n'avez aucun problème de rétention d'eau et de cellulite. Le problème, c'est que l'on a souvent un peu tous les symptômes en même temps : kilos en trop, rétention, ventre ballonné... Alors on essaye un peu tout en se disant que, de toute façon, les plantes, ça ne fait pas de mal. Ce qui n'est pas tout à fait vrai.

Certes, la phytothérapie en automédication est un mode de traitement doux, régulateur, et qui ne présente pratiquement aucun risque aux dosages recommandés. Par prudence, il vaut mieux demander conseil au médecin qui vous suit dans votre problème de poids. Le jus d'artichaut, par exemple, peut déclencher une crise de colite sur une personne atteinte d'une colite spasmodique chronique, les acides phénoliques de l'artichaut étant très irritants pour la muqueuse intestinale. On pense aussi aux abus de fucus (algue) qui pourraient poser un problème aux personnes atteintes d'un déséquilibre thyroïdien. Mais il faudrait en faire une surconsommation continue. Or, aux dosages prescrits, le risque est nul. En règle générale, il n'est jamais conseillé de dépasser une durée de 2 à 3 mois.

Petites gélules et comprimés peuvent se révéler utiles mais, autant le savoir, aucun n'a le pouvoir de vous faire fondre littéralement ! Il faut les considérer comme une aide, une sorte d'assistance-minceur qui vient renforcer vos efforts de contrôle alimentaire. Un atout supplémentaire qui vous permettra de mieux accepter vos nouvelles habitudes alimentaires et surtout de ne pas reprendre les kilos perdus.

L'atout des plantes comme complément

Chacun fonctionne selon son propre métabolisme et nos kilos en trop ne sont pas uniquement le signe d'un désordre alimentaire. Dans bien des cas, ils sont aussi le signe qu'une ou plusieurs fonctions de notre organisme s'effectuent au ralenti. Par exemple, une mauvaise assimilation des aliments transforme en graisse ce qui devrait être éliminé.

Surveiller et équilibrer son alimentation (moins de graisses animales, moins de sucres) sera d'autant plus profitable que l'on aura nettoyé son organisme et réactivé ses différents processus d'élimination. Tout l'intérêt de la phytothérapie dans ce domaine est qu'elle permet d'associer plusieurs plantes et de cumuler leurs bienfaits respectifs dans la même gélule ou la même ampoule. Bien sûr, il faut être patient. Les plantes agissent sûrement mais plus lentement que la chimie de synthèse. Elles n'ont en revanche aucun de ses effets secondaires. Elles agissent en dynamisant les processus naturels de notre organisme.

Par là même, elles favorisent l'assimilation des nutriments indispensables, évitant d'éventuelles carences. Aussi faut-il veiller à recourir à ces précieuses substances végétales qui constituent un atout déterminant pour la réussite des régimes suivis. Toutes ces plantes salvatrices peuvent être prises sous de très diverses formes : gélules, gouttes, unidoses - ou à préparer en tisanes. A chacun d'en effectuer le bon choix.

Les plantes pour vous aider à mieux digérer et assimiler

Les plantes dépuratives vont venir au secours d'une paresse hépato-biliaire et intestinale. En période de régime, elles relancent l'élimination des toxines et activent les processus digestifs.

artichaut radis noir et pissenlit

Mettez aux menus :

  • pissenlit ;
  • radis noir ;
  • artichaut ;
  • boldo*.

Ou ayez recours aux concentrés ou extraits de ces mêmes légumes, proposés en compléments nutritionnels de préférence avant les repas

*Bon à savoir sur le Boldo : c’est une plante non alimentaire, le boldo possède, de par ses feuilles, des propriétés encore plus puissantes sur les fonctions digestives. Elle accroît les sécrétions biliaires, facilitant ainsi l'émulsion et la bonne utilisation des substances grasses. Elle se recommande lors des surcharges pondérales, s'accompagnant d'insuffisance vésiculaire. A ne prendre toutefois qu'avec prudence en raison d'éventuels effets laxatifs secondaires indésirables, surtout chez les "fragiles" des intestins. De très nombreuses préparations drainantes de même que des tisanes sont à base de boldo.

Aussi, vous pouvez vous tourner vers une synergie d'extraits végétaux et d'huiles essentielles : laurier noble, baies de genévrier et basilic, régulateurs des fonctions digestives et hépatiques.

Pour vous aider à mieux éliminer

Certaines plantes ont des propriétés diurétiques. Elles stimulent la fonction rénale et favorisent par là même l'élimination des surcharges en urée ou en acide urique ainsi que l'eau en rétention dans les espaces intercellulaires de l'organisme.

fleur piloselle orthosiphon
La fleur piloselle à gauche et l'orthosiphon à droite
  • Orthosiphon ou "thé de Java". Puissant diurétique, très utile en phase d'attaque. Et de préférence à jeun le matin.
  • Piloselle : Surtout en cure d'entretien. Également à jeun, le matin.
  • Bouleau : Ses jeunes feuilles sont riches en flavonoïdes.
  • Fenouil : Sa racine, riche en élément potassique, agit sur les processus d'élimination urinaire, sans induire de perte en sels minéraux, avec respect de l'équilibre "sodium-potassium
  • Frêne : Particulièrement conseillé contre les rétentions d'eau s'aggravant lors de chaque cycle menstruel.
  • Maïs : osmotique, pouvant être pris de façon prolongée, en toute sécurité.

Et aussi... pour mieux brûler les graisses

Certaines molécules végétales ont la capacité "d'activer" le métabolisme cellulaire. Leurs propriétés stimulantes s'appliquent aux diverses fonctions de l'organisme qu'elles dynamisent. Une accélération du métabolisme général s'accompagnant d'une augmentation des dépenses énergétiques, ce qui se traduit par une fonte des réserves glucidiques et une perte d'eau. Cela, bien sûr, dans le cadre d'une alimentation équilibrée et de la pratique d'un exercice physique.

Le Fucus

Cette algue, si commune sur le littoral de l'Océan, possède une exceptionnelle richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Parmi ces derniers, l'iode constitue le principe actif majeur. Par l'intermédiaire des sécrétions de la thyroïde qu'il stimule, il se comporte comme un activateur des combustions internes de l'organisme.

Autre atout de cette algue, son pouvoir de coupe-faim mécanique naturel qui en fait la plante prescrite en priorité dans un régime minceur.

A signaler une éventuelle contre-indication chez les personnes allergiques à l'iode et en cas d'hyperthyroïdie.

Fucus se retrouve dans la composition de nombreuses préparations de "drainage complet" ou "tisanes".

Le Thé vert

Ses composants, la théobromine et la théophylline, entrent dans la réalisation de nombreux médicaments. Ils ont à la fois des propriétés toniques, excitantes et diurétiques.

Des études montrent également l'action du thé vert comme favorisant l'utilisation des graisses en réserve dans l'organisme. Il facilite la perte de poids et lutte contre la fatigue passagère.

Le Guarana

La caféine contenue dans le guarana est connue comme stimulant et aurait des vertus lipolytiques. Par ailleurs, le guarana, tonifiant physique et psychique, est utile contre la fatigue accompagnant souvent un régime.

Les coupe-faim pour modérer l'appétit

Sous ce joli nom de "modérateurs d'appétit" se cache toute une famille de produits qui font office de coupe-faim naturels. Leur action est purement mécanique. Ce sont des fibres ou des gommes végétales qui gonflent" dans l'estomac, créant ainsi une sensation de satiété qui vous coupe l'envie de manger.

Au premier rang, les algues avec leur mucilage qui se réhydrate au contact de l'eau en augmentant considérablement de volume (le konjac, une algue japonaise, le fucus vésiculosus), mais aussi des gommes (l'aga agar) ou des fibres (extrait de sterculia).

konjac
Le konjac, un secret minceur avec des vertus détox. Au Japon, cette racine qui regorge de qualités se consomme régulièrement.

Moins connu, l'extrait sec de vinaigre. Grâce à ses acides aminés, le vinaigre agirait sur la satiété. On lui connaît aussi un effet détergent qui prédigère les graisses. Sous forme d'extrait sec, l'Acigrine n'a aucun des effets dus à l'acidité du vinaigre. A prendre une demi-heure à une heure avant le repas ou en cas de creux à l'estomac, avec un grand verre d'eau.

Les médecins leur reconnaissent un réel intérêt, surtout pour les gros mangeurs chez qui ils permettent de réduire d'un tiers environ les quantités absorbées. Ils ne leur voient pas d'effets secondaires (on assimile pareil mais en moins volumineux, pas de modification de l'absorption des vitamines, ni des taux d'acides gras ou d'acides biliaires), ni d'inconvénient. Si ce n'est que le problème reste entier dès que vous cessez de les prendre, votre estomac retrouvant ses besoins initiaux.

Ces produits, utiles momentanément pour certains, ne doivent pourtant jamais constituer un encouragement à manger n'importe quoi ou n'importe comment. Sinon, le retour à la case départ sera rapide.

L'effet ventre plat

Après les gommes qui gonflent dans l'estomac, place aux fibres qui font le ventre plat.

Le but est d'aider à un bon transit intestinal. Non seulement pour limiter les gonflements mais aussi stimuler une meilleure assimilation au niveau intestinal.

On connaît le rôle des fibres alimentaires (légumes, fruits) apportées par notre alimentation pour activer le transit intestinal et diminuer le passage des graisses et des sucres dans le sang. Quand elles viennent à manquer et en attendant de modifier ses habitudes et de les réintroduire régulièrement dans ses repas, on peut espérer un petit coup de pouce avec les compléments alimentaires riches en fibres (oligo-fructoses), ferments lactiques ou argile.

Attention, dans certains cas, à l'argile et aux fibres qui risquent d'aggraver un état d'entérite ou de colite !

  • Fibres et Bio-ferments;
  • Octalite : Composé minéral naturel, possédant un fort pouvoir d'absorption des gaz intestinaux.
  • Complexe enzymatique.

Tous ces produits sont à prendre après les repas.

Les capteurs de graisse

L'idée est séduisante : Des particules de carapace de crabe (la chitine ou chitosan) se chargent de piéger les molécules de graisse avant qu'elles n'atteignent l’intestin. Ces mêmes molécules s'évacueraient ensuite sans avoir eu le temps d'être assimilées par l'intestin, lieu de leur absorption.

CHITOSANComme toutes les fibres, le chitosan peut effectivement capter un peu de cholestérol et de graisses. Pour les médecins, cette famille de gélules fait partie des effets spéciaux qui ne font pas de mal et qui ont réussi après des années à trouver leur efficacité.

Les oligo-éléments et les vitamines

Suivre un régime ne devrait pas entraîner de carences mais, pour toutes sortes de raison, c'est souvent le cas. C'est là qu'un médecin ou une diététicienne peut vous aider très utilement. Vous y gagnerez un meilleur tonus car, on le sait, la fatigue est souvent cause de l'interruption d'un régime.

>> À lire aussi : Oligo-éléments : pour retrouver force et énergie et pallier à certains déficits

C'est un fait, nous avons du mal à consommer fruits et légumes et sucres lents en proportions et quantités suffisantes.

Le Magnésium

Les médecins le constatent, les carences les plus fréquentes portent sur le magnésium. Notre alimentation moderne, du fait de son mode de culture intensive, en est appauvrie.

On peut compenser en le prenant sous forme de médicament et en buvant de l'eau minérale qui en contient.

Le Chrome

Cet oligo-élément active la combustion des sucres et évite que ces derniers ne se transforment en graisses de sur- charge.

Le Zinc, le Nickel et le Cobalt

L'association de ces trois oligo-éléments considérés comme des régulateurs hormonaux permet d'améliorer le rendement énergétique de l'organisme.

Les Vitamines

Conseillée également, une association de polyvitamines car ce n'est jamais une seule vitamine qui manque mais plusieurs. Sauf en ce qui concerne les vitamines A, D, K pour lesquelles il faut faire attention, il n'existe pas, aux dosages indiqués, de risque de surdosage.

Les Acides aminés et protéines

Certains acides aminés exercent également une action favorable sur le foie, comme l'arginine, connue pour ses propriétés antifatigues, en synergie avec la bétaïne. D'où son intérêt pour stimuler les digestions difficiles.

La Spiruline

Extraite d'une microalgue, la spiruline est d'une extrême richesse en acides gras essentiels et surtout en protéines. En effet, il y en a deux fois plus que dans le soja, la levure de bière et trois fois plus que dans le poisson ou la viande maigre.

SPIRULINE en COMPRIME ET POUDREElle participe directement au maintien de la masse musculaire et est recommandée en cas d'activité sportive associée au régime.

Comment les prendre ?

Ces nutriments sont à prendre en dehors des repas et jamais en même temps que les gommes gonflantes. Il est inutile de prolonger leur prise au- delà de trois mois, non parce qu'ils présentent un quelconque danger mais, l'organisme s'y habituant, ils deviendraient moins actifs.

Bonus : La leptine (neuro nutriment)

Cette molécule est étudiée depuis bien longtemps maintenant. C'est une protéine qui véhicule jusqu'au cerveau le signal que l'organisme est suffisamment rassasié. Elle ferait donc cesser de manger en diminuant l'appétit. De plus, elle augmenterait le métabolisme. On s'est aperçu sur des rats obèses qu'il leur manquait un gène à l'origine de cette fameuse protéine, la leptine. Les recherches ont démontré de bons résultats.

L’avis des médecins expliqué

Perdre du poids, c'est avant tout perdre, c'est-à-dire brûler, de la masse grasse. La priorité des priorités, c'est de vider les adipocytes (les cellules graisseuses) de leur graisse en obligeant l'organisme à aller puiser dans ses réserves. Et, jusqu'à présent, la seule solution connue passe par le réglage alimentaire.

Uniquement quand ce processus est enclenché, on peut envisager en parallèle la phyto, le drainage... En tant qu'adjuvants du régime, ils ont leur utilité, même si celle-ci est limitée, comme pouvant améliorer les fonctions d'élimination de l'organisme. Mais ils n'ont aucune action sur la masse grasse : Aucun ne brûle vraiment le contenu graisseux des cellules.

Il faut, bien sûr, tenir compte des habitudes des femmes et des hommes qui ressentent le besoin d'être soutenus dans leurs efforts par toutes sortes de moyens. Les coupe-faim mécaniques, par exemple, qui gonflent dans l'estomac ont un intérêt mais seulement pour les gros mangeurs. Or les médecins disent en voir de moins en moins, surtout chez les femmes.

Face au grignotage

Face à une femme grignoteuse, l’attitude du médecin est plutôt de voir avec elle comment rétablir le bon rythme de ses prises alimentaires. Il y a forcément un repas qui manque ou qui n'est pas à sa place. Souvent, c'est le petit déjeuner qui est insuffisant. Si, de plus, le déjeuner est réduit à une grillade et un légume vert, on cumule tous les risques : A l'envie de grignoter va s'ajouter une vraie faim physiologique avec hypoglycémie.

L'intervalle entre deux repas ne doit jamais excéder 5 à 6 heures. Pour des raisons de glycémie et pour éviter à l'organisme d'épuiser ses réserves glucidiques. Il faut rajouter une petite collation vers 17 heures. La collation idéale, c'est un fruit (pour son fructose, un sucre avec indice glycémique bas qui ne risque pas de provoquer une sensation rebond de faim) et un yaourt (non sucré et sans fruit). Le but des médecins, c'est de rendre la personne autonome pour gérer son alimentation sans dépendre ni d'un médecin, ni d'un produit, ni d'un médicament.

À lire aussi : Aliments détoxifiants : 30 conseils pour vous purifier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero velit, odio facilisis Aliquam consectetur Praesent quis, Lorem commodo tempus adipiscing