SCPI : un bon placement pour la retraite ?

Les SCPI sont des placements qui permettent d’investir dans l’immobilier avec un apport limité. Elles offrent un complément de revenu régulier pour un risque limité, ce qui en font un choix idéal pour constituer sa retraite.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Rappelons qu’une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), également appelée « Pierre Papier » est un organisme qui collecte des fonds auprès d’investisseurs, afin d’acquérir et de gérer des biens immobiliers. Il s’agit en général d’immobiliers locatifs, tels que des bureaux, des murs de commerces, ou encore des cabinets médicaux. Les gains issus du patrimoine immobilier (loyers, cessions) sont ensuite redistribués aux investisseurs.

Voici ce qu’il faut retenir des SCPI :

  • Elles permettent d’investir dans l’immobilier avec un apport limité ;
  • Une société spécialisée s’occupe de la gestion pour le compte des investisseurs ;
  • Les parts sont accessibles au grand public ;
  • Les SCPI réalisent de bons rendements: aux alentours de +4%

Un excellent placement pour la retraite

Les Pierre-papiers sont considérés comme d’excellents placements pour se constituer une retraite. En effet, elles présentent d’importants avantages : constitution d’une rente, risque maitrisé, meilleure alternative à un investissement immobilier en direct.

La constitution d’une rente immobilière

L’acquisition de parts de SCPI vous donne droit aux gains générés par le patrimoine immobilier, nets de tous les frais (travaux, frais de gestion, etc.). Ces gains sont partagés sous forme de dividendes à tous les investisseurs, en fonction de leur quote-part.

En pratique, vous percevrez un dividende tous les trimestres directement sur votre compte bancaire. Vous obtenez donc régulièrement de l’argent en bon et due forme, ce qui en fait un excellent complément de revenu pour une retraite !

Un excellent rapport rendement/risque

En 2018, le rendement net moyen des SCPI était de +4%, ce qui est relativement élevé compte tenu de leur risque. En effet, si le risque existe, elle est limitée dans la mesure où les SCPI :

  • Sont en général très bien diversifiées car investies dans une dizaine (voire une centaine) d’actifs généralement bien répartis géographiquement ;
  • Sont décorrélées des marchés boursiers ;
  • Continueront à percevoir des loyers (et donc à verser des dividendes) même en cas de chute du marché de l’immobilier.

A titre de comparaison, une assurance-vie intégralement investie dans des Unités de compte aura certes une espérance de rendement plus élevé, mais aura également un risque de perte très important en cas de retournement boursier. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé au dernier trimestre 2018 : le contexte mondial très tendu (montée des populismes, guerre commerciale entre les USA et la Chine…) a créé une véritable panique sur les marchés financiers. Résultat : de nombreuses assurances-vie ont vu leurs performances fortement chuter.

A l’inverse, les assurances-vie investies à 100% en fonds euro sont certes sans risque car elle se prémunissent de tout risque de perte en capital. Mais leur taux de rendement baisse chaque année et atteint à ce jour entre +1% et +2%…

La meilleure alternative à l’investissement immobilier en direct

Une majorité de Français souhaitent acquérir un bien immobilier. Cependant, l’investissement en direct impliquent de nombreux inconvénients :

  • La recherche d’un bien qui correspond à vos attentes peut être longue et difficile ;
  • L’achat est très onéreux. En plus du prix d’acquisition, il faut ajouter les frais de notaires, les futures charges de copropriété, les travaux…
  • Devenir propriétaire demande beaucoup de temps et d’implication : démarches administratives, gestion des travaux, etc.
  • Dans le cas où vous souhaitez louer votre bien, toute vacance locative est un manque à gagner important.

Investir dans des SCPI résout ces problèmes. Tout d’abord, le ticket d’entrée est très faible : une part de SCPI tourne généralement autour de 1 000€. Il est ainsi possible d’investir dans la pierre avec un apport limité. Ensuite, vous n’avez à vous occuper de rien : c’est la société de gestion qui gère tout. Enfin il existe plus d’une centaine de SCPI différentes, un choix suffisamment large pour trouver le placement immobilier qui correspond le mieux à vos attentes.

Quelques points d’attention

Bien que les SCPI offrent de nombreux avantages et sont idéales pour se constituer un complément de revenu pour la retraite, il convient de souligner quelques limites.

D’abord, comme tout revenu foncier, les dividendes perçus sont intégrés à l’assiette de l’impôt sur le revenu. La rétrocession à l’État sera d’autant plus importante que vous vous situez dans une tranche élevée du barème progressif. Pour bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse, il est possible d’acquérir des parts de SCPI via une assurance-vie. A noter que les parts de SCPI n’entrent pas dans le calcul de l’impôt sur la fortune immobilière IFI.

De plus, la revente des parts n’est pas toujours assurée. Bien qu’en temps normal il est relativement facile de céder ses parts à un autre investisseur, il existe un risque de liquidité, en particulier en cas de crise du marché immobilier. Ce risque est toutefois à relativiser si vous comptez investir sur le long terme.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. pulvinar ultricies leo felis non Praesent quis,