Vélo d’appartement : Faites le bon choix !

Aujourd’hui, les modèles sont plus nombreux et plus techniques. Nos conseils pour trouver le bon vélo et vous muscler efficace. Il est bien adapté et bien utilisé, le vélo nouvelle génération muscle parfaitement, stimule le cœur en toute sécurité ou fait maigrir efficacement. Pour optimiser les résultats, il se décline en plusieurs versions.

homme senior faisant du velo d appartement
© istock

Le vélo d'appartement est plus doux que celui d'extérieur : l'absence d'impact au sol réduit le risque de traumatismes articulaires. Il améliore la souplesse, sculpte et affine la silhouette. Il augmente aussi la capacité pulmonaire et renforce le système cardiovasculaire, notamment en abaissant la pression artérielle. Une activité physique simple et efficace, pour les personnes de tout âge et de tout poids.

Pour commencer : sachez ce que vous attendez du produit !

Définissez vos besoins : petite remise en forme, musculation, perte de poids... Pour une pratique occasionnelle de trois heures maximums par semaine, régulière de cinq heures par semaine ou intensive de plus de cinq heures ?

  • Vous voulez contrôler votre pouls pendant l'exercice : préférez un vélo qui mesure la fréquence cardiaque maximum (FCM), au choix par cardio-fréquencemètre (avec ceinture thoracique) ou pulsemètre (mesure du pouls au guidon). Attention ! Les pulsemètres sont pratiques, mais pas d'une grande précision : ils ne donnent qu'une indication du rythme cardiaque et ne peuvent pas être utilisés dans un cadre médical. La ceinture thoracique est plus fiable.
  • Choisissez un vélo en fonction de votre gabarit : un appareil robuste, lourd et bien stable si vous êtes du genre costaud (d'une portée maximale de 135 kilos plutôt que 100 kilos). Avec un bon empattement au sol pour favoriser la stabilité.
  • Pour votre confort, privilégiez une selle réglable en hauteur et en profondeur. Mal ajustée, elle peut entraîner des douleurs musculaires ou articulaires. En cas de rééducation fonctionnelle, préférez un cadre ouvert avec le carter bien en retrait de la potence, ce qui facilite l'enjambement.
  • Le freinage aussi est important car il est lié à un bon pédalage : quand vous lâchez les pédales, le disque doit s'immobiliser simultanément. Les meilleurs systèmes de freinage sont électromagnétiques.
  • Ne visez pas forcément les vélos à petits prix, ils sont souvent moins performants. Les appareils les plus perfectionnés font office d'entraîneur personnel grâce à un écran-ordinateur qui compose des programmes sur mesure.
  • Essayez avant d'acheter, pour vérifier le confort d'assise et de pédalage (plus le nombre de tours de roue pour un tour de pédalage est élevé, plus vous aurez de facilité à pédaler). Demandez au vendeur la bonne position d'utilisation, pour éviter des douleurs musculaires ou lombaires.

Deux grandes "familles" de vélos d’appartement

Il existe deux grandes catégories de vélos d'appartement : les classiques à pédales avec le guidon fixe, et les derniers-nés, les elliptiques avec des repose-pieds à la place des pédales et un guidon vertical à deux branches mobiles, un peu comme des bâtons de ski. Ils font travailler les jambes, en imitant les mouvements de pédalage et de montée des marches, et les bras, en reproduisant le balancement du skieur de fond.

Le bon basique

Les plus :

  • Il est adapté à tous les âges car il demande peu d'effort.
  • Il permet de pratiquer une activité physique assis.
  • Il se décline en position semi-allongée, confortable, qui maintient bien le bas du dos. Convient aux personnes les moins souples et les moins sportives.

Le moins : il ne fait travailler que les muscles des fesses, des cuisses, des mollets.

La fréquence : pour brûler des calories, trente minutes, quatre fois par semaine. Pour muscler les jambes et les fessiers, 20 min., quatre fois par semaine.

Les prix : 100 à 1 000 €. Comptez 300 à 400 € pour un modèle de bonne qualité.

Le "pro" multifonctions

Les plus :

  • Il sollicite de nombreux muscles : fessiers, abdos, muscles du dos, des épaules et des bras.
  • Il fait travailler intensément sur le plan cardiovasculaire et respiratoire.

Il permet d'améliorer la coordination des membres et accroît le sens de l'équilibre.

Les moins :

  • Il faut déjà être un peu entraîné physiquement pour l'utiliser.
  • On est en position debout, plus fatigante que la position assise.
  • Il est un peu plus volumineux que le vélo classique.
  • Sa gamme de prix est plus élevée que le classique, car il est plus perfectionné.

La fréquence : minimum 20 minutes, trois fois par semaine pour brûler des calories. 20 minutes, trois fois par semaine, pour la musculation.

Les prix : 130 à 1 500 €. Comptez 400 à 500 € pour un bon modèle à programmes.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nec ante. Donec Lorem dolor diam Sed sed ut