Comment bien choisir son appareil auditif ?

Seul un tiers des personnes souffrant d'une perte d'audition sont équipées d'un appareil auditif. Ce problème, qui s'accentue avec l'âge, perturbe la vie quotidienne et peut même conduire à un véritable isolement social. Pour éviter de tels désagréments, l'utilisation d'une aide auditive est la meilleure solution. Encore faut-il faire preuve de discernement pour la choisir.

Homme Se Fait Controler Son Audition Avec Une Machine
© istock

La consultation des professionnels de santé

Avant de songer à choisir une aide auditive, la personne concernée, qui a le sentiment de mal entendre et ne pas comprendre tout ce qu'on lui dit, doit d'abord consulter un médecin. Il s'agira le plus souvent d'un spécialiste, en l'occurrence d'un ORL. Mais le généraliste peut aussi vous donner certaines informations.

Avant de vous conseiller un type d'aide auditive, le médecin choisi doit mesurer votre perte d'audition. Pour la déterminer, il vous soumet d'abord à un examen spécifique, qu'on appelle un audiogramme (voir image ci dessous). Cet examen permettra au praticien de tracer une courbe représentant votre acuité auditive.

Test auditif ou audiogramme. Capacité d’audition d’auto-essai de femme aînée avec l’ordinateur portatif
© istock

Il pourra le compléter par une audiométrie vocale, autre examen par lequel il pourra mesurer votre capacité à percevoir les sons. Au terme de cette phase initiale, l'ORL vous conseillera de prendre rendez-vous avec un audioprothésiste.

C'est un professionnel de santé. Sur la base des examens faits par le spécialiste, il conçoit une aide auditive sur mesure, donc élaborée spécialement à votre intention. Pour qu'elle soit encore plus adaptée à vos besoins propres, il peut d'ailleurs vous proposer des tests auditifs supplémentaires.

Vous le voyez, le choix d'une prothèse auditive dépend d'abord de celui du technicien de santé qui va la concevoir. Pour trouver la bonne personne, ne manquez pas de demander conseil à votre médecin ou de vous informer auprès de vos proches, dont certains portent peut-être un appareil auditif.

Il existe ainsi, pour vous aiguiller, des documents très bien faits. Vous pouvez notamment vous servir de la brochure bien s’équiper en appareils auditifs. Il s'agit d'un guide très complet, qui vous apporte toutes les informations nécessaires sur les démarches à accomplir, si vous constatez une perte d'audition, et sur les critères à prendre en compte pour choisir votre appareil auditif.

Il vous rappelle notamment que pour confier votre audition à un audioprothésiste de confiance, il est préférable de choisir un professionnel qui bénéficie de la certification "NF service audioprothésiste", délivrée par l'AFNOR, l'association française de normalisation.

Le choix du type d'appareil

Il existe en effet plusieurs sortes d'aides auditives. Vous trouvez des renseignements sur ces appareils auprès des professionnels ou du Centre national d’information sur la surdité, dont le but est d'apporter aux personnes malentendantes toutes les informations souhaitables.

Si vous souffrez d'une perte auditive notable, il vaut mieux opter pour un appareil dit contour d'oreille ou BTE (de l'anglais "behind the ear"). Il est en effet capable d'une amplification du son plus puissante. Cet appareil est constitué d'un petit boîtier, dans lequel ont été logés l'amplificateur, le micro et l'écouteur. Un tube creux très fin véhicule le son vers le conduit auditif. Ces prothèses sont robustes et beaucoup plus discrètes que les modèles élaborés dans le passé.

Si la surdité est plus légère, on vous conseillera sans doute de choisir un modèle intra-auriculaire. Dans ce cas, la prothèse, réalisée à partir d'un moulage du conduit auditif, se glisse entièrement dans l'oreille.

Ce type d'appareil est donc conçu sur mesure, ce qui lui permet de s'adapter parfaitement à votre oreille. Par ailleurs, il est quasiment invisible, ce qui explique son succès auprès des personnes concernées.

L'appareil intra-auriculaire présente cependant certaines limites. Il n'est pas très efficace, nous l'avons vu, dans le cas d'une perte d'audition prononcée. Par ailleurs, il ne convient pas aux conduits auditifs trop petits. En fonction de leur degré de surdité, certaines personnes auront également du mal à percevoir les sons graves avec ce type d'appareil.

À noter : De même, il faut veiller au choix du bon embout, qui laisse bien passer toutes les fréquences, notamment les basses, pour les personnes qui les distinguent encore. Enfin, certains appareils fonctionnent avec des piles, d'autres sont rechargeables.

Les programmes et options possibles

Tous les appareils auditifs ne sont pas programmés de la même manière. En effet, certains sont dotés de micros qui sont bien conçus pour capter les bruits et les conversations environnants, mais qui ne peuvent suivre aussitôt une personne se déplaçant pour vous parler.

D'autres prothèses, au contraire, sont équipées de micros multidirectionnels, qui permettent de saisir l'ensemble des sons, quelle que soit leur provenance. Il s'agit là d'aides auditives plus perfectionnées, dont certaines sont également dotées de canaux d'amplification plus nombreux.

De même, certains appareils sont pourvus d'un réducteur de bruit très utile. Il permet en effet d'atténuer l'amplification des bruits parasites qui couvrent et perturbent l'audition d'une conversation par exemple.

Femme Recoit Une Prothese Auditive
© istock

Certaines aides auditives proposent encore d'autres options. L'une d'entre elles permet de limiter l'écho que peut produire un son dans un lieu fermé. Une autre a pour but de réduire les acouphènes ou les oreilles qui bourdonnent. Il existe également une fonctionnalité ayant pour but de mieux coordonner et synchroniser le son entre les deux oreilles.

Vous pouvez également contrôler certaines aides auditives à l'aide d'une télécommande ou les connecter à votre smartphone. Ce qui vous permet de recevoir les appels par le biais de l'appareil auditif ou d'écouter de la musique.

De leur côté, les sportifs apprécient l'option qui leur permet d'atténuer le bruit fait par les rafales de vent. Le parcours à vélo sera ainsi moins perturbé par ce tumulte.

Enfin, de nombreuses prothèses prévoient une autre fonctionnalité, très commode elle aussi. Elle permet de recevoir directement dans l'appareil le son provenant d'un film ou des comédiens jouant sur une scène de théâtre. Le confort d'écoute en est grandement accru. Cette fonctionnalité peut être activée dans tous les sites qui sont équipés pour cela.

Le coût d'une prothèse auditive

Le prix est un élément essentiel dans le choix d'une aide auditive. Et ce d'autant plus que, jusqu'à une date récente, ces appareils, qui coûtent souvent très cher, étaient remboursés de manière très partielle par l'Assurance maladie.

C'est pourquoi de nombreuses personnes renonçaient à s'équiper de prothèses auditives. La situation a changé depuis l'entrée en vigueur, en janvier 2019, de la réforme dite "100 % santé".

Elle classe les aides auditives en deux catégories, de classe I et de classe II. Les audioprothésistes doivent désormais, depuis janvier 2021, proposer à leurs patients un appareil auditif de classe I, entièrement remboursé par l'Assurance maladie et les complémentaires santé.

Quant aux aides auditives de classe II, leurs prix demeurent libres. Comme elles sont moins bien prises en charge, le patient devra régler un reste à charge, parfois important.

Par ailleurs, l'audioprothésiste doit vous proposer un essai gratuit d'un mois, en échange d'une caution. Vous avez ainsi le temps de tester l'appareil et de voir s'il vous convient.

Le professionnel a également des obligations en terme de devis. Ce document doit être établi selon des règles précises et prévoir notamment une offre 100 % santé.

Certains professionnels, comme Duroc Audition, vous font d'ailleurs bénéficier d'offres intéressantes, comme une aide auditive gratuite pour une achetée. Vous pouvez ainsi faire profiter la personne de votre choix d'un appareil auditif qui ne lui coûtera rien.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.