Les différents services d’aide à domicile

Les personnes âgées, surtout si elles sont en perte d'autonomie, ne sont plus capables de mener à bien certaines tâches. C'est pourquoi des aides à domicile, intervenant dans un cadre spécifique, peuvent les accompagner au quotidien. Des aides permettent de financer une partie du coût de ces prestations.
Picture Quelle Aide A Domicile Pour Les Seniors Avec Le Coronavirus(1)
© istock

Le choix du mode prestataire

L'aide à domicile peut être prévue dans le cadre d'un service prestataire. Dans ce cas, c'est l'organisme prenant en charge l'aide à domicile qui sera l'employeur des personnes qui l'accomplissent.

Ainsi, des organismes comme la Fédération française des services à la personne, ou FEDESAP, ou l'Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles, ou UNA, embauchent leurs aides à domicile et se chargent de l'ensemble des formalités administratives qui incombent à l'employeur.

De ce fait, la personne âgée, bénéficiaire du service, n'a plus qu'à en acquitter le prix, sans se soucier du reste. De tels organismes, parmi lesquels on peut encore citer l'ADMR ou l'Adédom, dépendent du conseil départemental, qui contrôle leur gestion et la qualité des services rendus.

Aussi ces organismes, qui ont des obligations spécifiques, doivent-ils faire l'objet d'une autorisation de la part des services du conseil départemental. Il est à noter que le coût de leurs prestations est fixé, de manière précise, par la règlementation.

À lire aussi : Personnes âgées : quelles aides à domicile ?

Une autre solution : le service mandataire

Si la personne âgée fait appel à un service mandataire, c'est elle qui devient l'employeur de l'aide à domicile. Cette qualité la conduit, en principe, à établir le contrat de travail et les fiches de paie. Elle doit assumer l'ensemble des responsabilités qui sont celles de l'employeur.

Cependant, l'organisme d' aide à domicile peut épauler la personne âgée dans l'accomplissement des démarches qui incombent à l'employeur. Ceci étant, son rôle essentiel consiste à mettre en relation l'aide à domicile et le bénéficiaire de ces prestations.

En tant qu'employeur, ce dernier paie l' aide à domicile et rémunère les services rendus par l'organisme. De tels services mandataires doivent recevoir l'agrément de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, connue sous l'acronyme de DIRRECTE.

Des prestations très diverses

Les services déjà cités, et d'autres, comme l'Union nationale des centres communaux d'action sociale, ou UNCCAS, proposent une aide qui s'étend à tous les domaines de la vie quotidienne. On peut aussi se renseigner sur le site de la Croix-Rouge pour connaître le détail des prestations à domicile proposées par cet organisme.

Ainsi, les personnes âgées ayant perdu une partie ou la totalité de leur autonomie sont-elles aidées à faire leur toilette et à s'habiller. De même, l' aide à domicile les assiste pour se mettre au lit et se lever.

Dans le cadre de son service, il lui appartient également de faire les courses de la personnes âgée et de lui préparer ses repas. Si c'est nécessaire, il peut encore l'aider à manger.

Les prestations prévues concernent encore l'entretien du domicile, qui comprend notamment le ménage, ainsi que le lavage et le repassage du linge. Des tâches administratives, comme le tri du courrier par exemple, la prise en charge d'un service de téléassistance ou encore le portage de repas à domicile font encore partie des prestations proposées par certains organismes.

Combien coûtent ces prestations ?

Le coût des prestations d'aide à domicile est fonction des organismes qui les proposent mais aussi du degré d'autonomie des personnes qui en bénéficient. Les tarifs peuvent dépendre aussi de la période d'intervention.

Il est à noter que le paiement des services à la personne par le bénéficiaire est facilité par l'existence du Chèque emploi service universel, ou Cesu. Il permet de rémunérer, dans des conditions simplifiées, l'aide à domicile intervenant chez la personne âgée.

Si le Cesu est préfinancé, par le conseil départemental par exemple, il est crédité d'un montant défini. Si besoin est, la personne âgée peut compléter le règlement de la facture par d'autres moyens de paiement.

Existe-t-il des aides ?

Pour faciliter leur accès aux services à la personne dont elles ont besoin, les personnes âgées peuvent recevoir des aides spécifiques. C'est le cas, en premier lieu, de l'Allocation personnalisée d'autonomie, ou APA.

Cette aide est réservée aux personnes de 60 ans et plus ne pouvant plus accomplir seules les tâches de la vie quotidienne. Le versement de cette allocation n'est pas soumise à des conditions de ressources.

Par ailleurs, les personnes âgées de 65 ans et plus et ne pouvant bénéficier de l'APA peuvent recevoir une aide ménagère qui n'est attribuée que si la personne ne dépasse pas un certain plafond de ressources.

De leur côté, les caisses de retraites ainsi que les mutuelles peuvent accorder d'autres aides. Enfin, la personne qui bénéficie d'une prestation d'aide à domicile peut profiter d'un crédit d'impôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non pulvinar ut quis, mattis nec quis neque.