Après un pontage coronarien : que faut-il faire et ne pas faire ?

Après une hospitalisation de cinq à dix jours, la personne opérée doit apprendre à modifier son mode de vie.

Opération Pontage Coronarien

Le patient dispose souvent de peu de temps avant son opération pour prendre conscience des causes de sa maladie et intégrer ce qui doit changer dans son mode de vie. Après l'intervention, un travail de réadaptation doit lui permettre d'adopter de nouveaux comportements.

Ce qu’il faut faire

Se ré-entraîner physiquement à l'effort. Un programme adapté est nécessaire dans les semaines qui suivent l'intervention : vélo en salle, tapis roulant, gymnastique... Il faut ensuite prendre l'habitude de bouger dans sa vie quotidienne : marcher, monter les escaliers, faire du vélo, de la natation, du golf...

Arrêter de fumer. C'est impératif, car le tabac contribue largement au développement de la plaque athéromateuse. Si la majorité des opérés arrêtent de fumer au moment de l'intervention, 25 % d'entre eux reprennent dans les six mois. Pour se donner les moyens d'arrêter durablement le tabac, l'idéal est de consulter un médecin tabacologue. Il pourra soutenir l'effort avec des substituts nicotiniques (patchs, gommes...), et prodiguer des conseils pour mieux gérer les moments où le risque de rechute est plus important : reprise du travail, stress...

Prendre scrupuleusement le traitement prescrit par le cardiologue (contre l'hypertension, le diabète, le cholestérol...). Comprendre le traitement et connaître les effets secondaires des médicaments permet de mieux suivre la prescription, ce qui est indispensable. En outre, il faut apprendre à surveiller soi-même sa tension artérielle.

Soigner son alimentation pour réduire le taux de cholestérol sanguin et un éventuel surpoids. L'alimentation doit être variée et équilibrée, pauvre en graisses animales, riches en fruits, légumes et poissons. En cas de diabète, on associe un régime alimentaire adapté et un traitement spécifique.

Une prise en charge psychologique permet d'apprendre à gérer son stress, notamment dans le cadre du travail. A conseiller aussi en cas de période dépressive à la suite de l'intervention.

Les centres spécialisés

De nombreux centres cardiologiques proposent de suivre un programme de réadaptation cardiaque. Cette prise en charge complète et spécifique dure une vingtaine de séances :

  • entraînement physique,
  • gestion du stress avec un psychologue,
  • cours de diététique,
  • explications de la maladie cardiovasculaire par un cardiologue...

Ce programme est proposé chaque fois que c'est possible, soit en hospitalisation dans des centres de réadaptation cardiovasculaire (souvent à la campagne), soit en ambulatoire à proximité du domicile.

Quand peut-on reprendre ses activités ?

Le malade est généralement rétabli un mois après l'intervention. Il peut recommencer à conduire et reprendre son activité sexuelle entre trois semaines et un mois après l'opération. Il faut attendre généralement un à deux mois pour la reprise de l'activité professionnelle et des loisirs, voire davantage si le travail demande beaucoup d'énergie.

À retenir :

  • La réadaptation cardiaque après un pontage repose sur la mise en place de nouvelles habitudes qui doivent être gardées à vie.
  • Arrêt du tabac obligatoire !

Plus sur les examens courants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

quis quis, dolor ut sit ante. ut