Je souffre du dos et des articulations quand il pleut

femme ayant mal au dos« J'ai mal au dos, il va sûrement pleuvoir ! » entend-on parfois. Certains d'entre nous disent réagir aux changements de temps, et leur dos se transforme à l'occasion en véritable baromètre.

Croyance contre science

Mais si la croyance populaire l'affirme, aucune étude scientifique n'a pourtant réussi à prouver le bien-fondé de cette observation.

Trois mécanismes sont évoqués comme étant à l'origine de l'accentuation des douleurs :

  • le degré hygrométrique (de l'air ambiant ;
  • la pression atmosphérique;
  • et les variations de température, notamment le froid.

Il n'est pas démontré que la pluie ou l'humidité fassent gonfler les articulations et soient des facteurs responsables de la sensation douloureuse que certains éprouvent. L'action des variations de pression atmosphérique sur le mal de dos n'a jamais pu être vérifiée scientifiquement.

Le froid, ami ou ennemi ?

Il est toutefois admis que les changements de température sont susceptibles d'entraîner des douleurs chez certaines personnes souffrant d'une maladie inflammatoire de la colonne, d'arthrose ou bien de rhumatismes.

Mais le froid peut aussi les améliorer, au moins transitoirement, comme pour les glaçons en sachets chez les poly-arthritiques. Le mécanisme est simple. Les muscles qui ont à mobiliser une colonne arthrosique détériorée ont besoin d'être échauffés. Par temps froid, ils s'engourdissent et se contractent. Les gens ont mal aux muscles, pas à la colonne.

Et la part du "psy" ?

Quand il pleut et qu'il fait froid, c'est donc avant tout la variation de température qui peut générer une recrudescence des douleurs, pas la pluie.

« Le cerveau humain est très doué pour trouver des modèles ou des motifs. Les croyances s’auto-alimentent. Si vous vous attendez à ce que votre genou vous fasse mal quand il pleut, mais que ce n’est pas le cas, vous n’y pensez même pas. Par contre, s’il vous fait mal un jour de pluie, cela restera gravé dans votre esprit »

Il semblerait, par ailleurs, que certaines personnes soient psychologiquement plus vulnérables aux changements de temps.

On a envie que les malheurs qui nous accablent viennent de l'extérieur et non de nous- mêmes. Le mal de dos est dans ce cas le transfert d'une plainte ou d'une déprime. C'est le corps qui s’exprime !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.