Les collants qui soignent les jambes : Bas de contention

Les Jambes lourdes, chevilles gonflées, varices... autant de désagréments qui peuvent être soulagés par les collants de contention.

Les articles de contention renvoient trop souvent à l’image des collants à varices de nos grands-mères. Mais les temps ont changé et les matières aussi Microfibre, coton tout doux... les articles se révèlent beaucoup plus souples qu’avant, et donc beaucoup mieux supportés. Si bien que certaines femmes ne peuvent plus s’en passer !

Les coloris, aussi, jouent la carte de la séduction : chocolat, granit, café... Il est presque impossible de faire la différence à l’œil nu entre un collant noir microfibre de contention légère et un collant opaque classique. Signe du modernisme : il existe même des nouveaux bas médicaux à motifs résille.

Bref ! Ils conviennent à toutes celles et tous ceux qui souffrent de jambes lourdes ou de maladies veineuses plus graves (phlébites, ulcères variqueux...).

Est-ce vraiment efficace ?

La contention veineuse est reconnue, par l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé, comme le traitement de base de l’insuffisance veineuse.

La contention va agir comme un médicament, soulager la douleur, mais aussi traiter l’origine du problème. Le principe?

Exercer, à l’aide du tissu élastique, une pression sur la jambe au niveau des veines superficielles. Ainsi, elles se dilatent moins et assurent mieux le retour du sang vers le cœur. C’est pourquoi, plutôt que de parler de bas de contention (résistance passive à un gonflement), les spécialistes préfèrent parler de bas de compression.

Choisir celui qui vous convient

Vous travaillez debout ? Vous commencez à ressentir des gonflements dans les jambes en fin de journée ?

N’attendez pas que les varices apparaissent et remplacez vos collants ou bas habituels par des collants de maintien : Et si vous devez faire un long voyage en avion ?

Mettez des bas ou des chaussettes de maintien (plus pratiques si vous portez un pantalon), pour prévenir un risque de phlébite durant le voyage ou les jours suivants.

Les collants de maintien, appelés aussi collants antifatigue, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Disponibles en 70 deniers (mesure correspondant à l’épaisseur du fil), ils compriment moins que les collants médicaux. Leur prix varie entre 15 et 20 €.

Vous avez souvent mal aux jambes?

Des varicosités apparaissent ? Consultez vite un phlébologue, qui vous prescrira des collants de compression médicale.

Il en existe quatre classes, chacune correspondant à une pression de mercure et à des indications bien précises. Leur fabrication exige les compétences de laboratoires spécialisés. Ces articles sont prescrits par des médecins. Les classes 1 et 2 conviennent aux problèmes veineux débutants à modérés (gammes Varisma, Radiante, Sigvaris...). Les classes 3 et 1 sont réservées aux problèmes plus sévères.

Le prix : en moyenne 60 à 80 € pour des collants de classe 1 (remboursés par la Sécurité sociale sur une base de 42 €).

Bon à savoir :

  • Toutes les gammes proposent des collants pour les femmes enceintes.
  • La compression peut générer des douleurs éphémères au début (compression de la cellulite).
  • II existe des bas auto-fixant dans la plupart des modèles.
  • L’entretien : lavage en machine possible (programme laine sans assouplissant) et séchage à plat.
  • Ils sont très solides, à condition d’enlever ses bagues pour les enfiler.
  • Les hommes ont aussi leurs gammes spécifiques : demandez conseil à votre pharmacien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nullam id dolor vel, Lorem risus tempus ut ante.