Comment convaincre un senior de porter des couches pour adultes ?

Des millions de personnes souffrent d'incontinence urinaire, mais ce sont logiquement les personnes âgées qui sont les plus directement touchées. Il est triste de constater que cette question est souvent occultée par les personnes concernées… par embarras ou par honte.

Grand Mere Et Fille Discute

L'incontinence urinaire n'est pas un problème facile à aborder avec qui que ce soit, et il faudra faire preuve de pas mal d’adresse et de tact pour réussir à convaincre les plus réticents de nos ainés de porter des couches pour adultes.

Dans cet article, nous verrons quelques-unes des approches que vous pouvez prendre pour convaincre un aîné de porter ces couches avec dignité et respect.

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire ?

Le terme « incontinence urinaire » désigne la fuite involontaire d'urine due à un affaiblissement du sphincter. L'affaiblissement n'affecte pas seulement les personnes âgées, mais il est évidemment plus fréquent chez nos aînés, car les muscles du corps s'affaiblissent avec l'âge.

L’incontinence peut-elle être soignée ?

L'incontinence urinaire est difficile à traiter car le sphincter peut être affecté par plusieurs problèmes l’empêchant de fonctionner correctement. Il peut, par exemple, être gravement endommagé à la suite d'un accident, ou simplement trop affaibli par l'âge pour se comporter comme il le devrait. Les couches sont recommandées dans ces situations parce qu'elles procurent confort et, bien sûr, éliminent la possibilité d'accidents embarrassants en public.

De quelle manière entamer la conversation ?

Avant que vous disiez quoi que ce soit, assurez-vous qu’un climat de confiance règne. Expliquez que cette affection est monnaie courante chez les personnes âgées et qu'il n'est pas nécessaire qu'elle soit gênée d’en parler avec vous.

Essayez de retirer le mot "couche" de votre vocabulaire, au moins au début, car ce mot créera immédiatement une forme de réticence chez votre interlocuteur. Utilisez plutôt des mots comme « slip / caleçon de confort ». Votre interlocuteur, qu’il soit un proche ou un parent, devrait très vite comprendre où vous voulez en venir, et appréciera que vous y mettiez les formes.

Il n’accepte pas la situation, il est dans le déni…

Si la conversation prend une mauvaise tournure ou si vous êtes confronté au déni, il est essentiel que vous ne paniquiez pas - ou encore - que vous vous énerviez. Le déni découle de la vanité et de l'orgueil, et il est tout à fait normal et légitime qu'une personne souffrant d'incontinence urinaire se sente mal à l’aise (voire humilié dans certains cas) car c'est une problématique difficile à accepter. Jouez sur le fait qu'un « accident » public est beaucoup plus embarrassant qu’une bonne prévention. Cela devrait faire réfléchir la personne. C’est en tout cas très important de garder votre calme.

Demander de l'aide

N'ayez pas peur de demander l'aide de votre famille et de vos amis si vous sentez que vous n'arrivez pas à faire passer le message.

Il n’est pas impossible – pour plusieurs raisons - que vous ne soyez pas la meilleure personne pour aborder ce genre de sujet avec ce proche. Rien de grave - ne laissez pas votre propre fierté vous empêcher de résoudre cette situation. Un ami, un frère ou une sœur peuvent être plus apte à avoir cette conversation avec cette personne.

La perte des sens : un élément à prendre en compte

Avez-vous songé que cette personne ne soit même pas au courant des problèmes de ce que son incontinence génère ? En raison de son possible manque d'odorat, il est possible qu’il passe totalement au travers.

En vieillissant, nos sens se détériorent, à un certain âge, nous ne sommes plus forcément conscients des odeurs que nous véhiculons. Comprenez que l'incontinence urinaire est aussi fréquente que n'importe quelle autre affection chez les personnes âgées - et qu'elle doit être traitée de la même manière que toutes les autres. C’est aussi en ce sens que votre discours doit se structurer.

>> À lire aussi : Hygiène personnelle pour les personnes âgées et comment aider

Faire comprendre que les couches pour adultes ont évolués

Il existe beaucoup de produits sur le marché aujourd'hui pour faire face à ce problème. Vous pouvez vanter le confort et la stabilité que la couche culotte pour adulte apporte de nos jours. Et plus encore, aidez-le à comprendre que les culottes et sous-vêtements pour adultes ne ressemblent en rien aux couches pour bébés (une comparaison très probable dans son esprit).

Laissons-les s'occuper de tout

Une fois la conversation terminée, il est primordial de laisser un temps de réflexion à la personne, seule.  En prenant le risque de lui demander une réponse immédiate, vous courez le risque qu’il se braque encore plus. L'importance de l'empathie est importante. Avec les bons mots, elle comprendra que c’est un acte d'amour et s’y conformera lorsqu'il sentira que le temps est venu.

Faites preuve de patience

La patience et la compréhension vous aideront à surmonter cette conversation embarrassante. Si tout va bien, vous constaterez peut-être que votre relation s'est même améliorée parce que vous étiez là pour lui quand il avait le plus besoin de vous.

Facteurs contribuant à la santé mentale

Enfin, rappelez-vous que les troubles mentaux peuvent jouer un rôle important dans le comportement des proches âgés. La dépression, par exemple, peut faire perdre à la personne son intérêt pour les activités de base, y compris l'hygiène, et lorsque des problèmes comme l'incontinence apparaissent, elle ne fait qu'aggraver le problème.

À lire aussi : L’incontinence urinaire : des solutions existent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

porta. ut adipiscing Donec eleifend Praesent nec id,