La thalassothérapie : les bienfaits sur les seniors

Au Ve siècle avant notre ère, Euripide écrivait : « La mer guérit les maladies des hommes. » Un siècle plus tard, Hippocrate prescrivait l'usage interne et externe d'eau de mer à ses patients. Depuis, les scientifiques n'ont cessé de démontrer les bienfaits des traitements marins. Au début du XXe siècle, le biologiste René Quinton a prouvé les vertus curatives de la thalassothérapie en établissant une similitude physique et physiologique entre le milieu marin et le plasma sanguin.

Aujourd'hui simple cure de détente ou destinée à soigner un problème de santé, la thalassothérapie est en plein essor et accueille un nombre croissant de curistes. Source de bien-être, elle lutte efficacement contre les pathologies dues au surmenage, à la mauvaise qualité des aliments ou à la pollution.

Les maladies soulagées par la thalassothérapie

L'arthrose, maladie dégénérative apparaissant souvent vers la cinquantaine, frappe les articulations qui soutiennent le poids du corps : genoux, hanches, colonne vertébrale. Elle est soulagée par les massages manuels/ parfois pratiqués sous l'eau, et par la balnéothérapie.

De même, les rhumatismes inflammatoires sont apaisés par des bains bouillonnants, des douches sous-marines à température et à pression modérées, des compresses chaudes, des enveloppements d'algues et de boue. Les bains à chaleur alternée sont particulièrement indiqués pour l'ostéoporose.

Pour le surpoids, la cellulite et les jambes douloureuses (jambes de plomb, crampes nocturnes, varices, séquelles de phlébite...), une cure, sans avoir d'effet magique, est souvent bénéfique.

Une cure anti-âge

De la naissance à la mort, l'être humain est l'objet de changements physiologiques et psychologiques constants. Lorsque nous atteignons 50 ans, il reste en nous fort peu de l'enfant que nous avons été, y compris d'un point de vue cellulaire. Un individu vieillit mal lorsqu'il ne parvient pas à s'adapter aux évolutions que subit son corps, à accepter, tout en les combattant, les diminutions de ses capacités physiques.

Une cure de thalassothérapie est souvent l'occasion de faire un bilan. Les traitements, accomplis en douceur, agiront sur la peau, le système musculaire et ligamentaire, le tissu osseux. Le regain d'activité fonctionnelle développé par les activités de la cure enclenchera le besoin de mouvement et luttera contre l'asthénie qui submerge beaucoup d'entre nous au-delà de 60 ans.

La thalassothérapie assure une amélioration très nette de l'élasticité cutanée.

En général, cette sensation s'accompagne d'un mieux-être psychologique car les marques du temps sur la peau sont souvent mal vécues. Les soins, sans être curatifs, améliorent sensiblement le psoriasis et l'ichtyose. De façon générale, la détente qu'ils procurent stimule le désir d'entreprendre.

Les soins pratiqués en cure

Ils peuvent être collectifs ou individuels, reposer ou non sur l'hydrothérapie. Les soins secs », kinésithérapie, gymnastique, massages, ne diffèrent pas de ceux auxquels on peut avoir recours au quotidien et renforcent l'effet de la cure.

L'hydrothérapie individuelle

À base d'eau de mer chaude, elle est dispensée sous forme de bains bouillonnants (apaisants) ou pétillants qui tonifient les parois veineuses et lymphatiques tout en luttant activement contre les œdèmes. Au cours d'une douche sous-marine, un jet masse l'intégralité du corps pour le relaxer ou, sur prescription médicale, une zone atteinte par une maladie.

La douche au jet, réservée aux sujets sportifs pourvus d'une solide musculature, dynamise l'organisme. La douche gynécologique, prescrite en période de pré ou de post-ménopause, agit sur les fibromes, l'atrophie vulvaire, la rétroversion, etc. Les bains ou enveloppements d algues soulagent les douleurs articulaires.

L'hydrothérapie collective

Les curistes travaillent par groupe de cinq ou six personnes. Dans la piscine à jet sous-marin, le kinésithérapeute mobilise la colonne vertébrale, les hanches ou les membres inférieurs. Dans la piscine dynamique, il dirige un cours basé sur des mouvements rapides et rigoureux. Enfin, une séance de relaxation totale peut être effectuée en piscine : les principes de respiration sont les mêmes que dans le yoga. Ce dernier soin est particulièrement recommandé pour lutter contre l'insomnie et le surmenage.

L'aérothérapie et l'héliothérapie

Ce ne sont pas des soins à proprement parIer. Il s'agit d'une hygiène de vie au grand air et au soleil favorisée par la cure, qui stimule le tonus nerveux et nourrit la peau (apport en vitamines...). L'iode contenu dans l'air marin agit sur les régulations neurovégétative et endocrinienne.

Les centres balnéaires organisent des sorties pour les patients les plus fatigués et les moins valides. Aux autres, ils conseillent une activité quotidienne au grand air (marche, golf, course..

L'ionisatione

Il s'agit de se relaxer en humant de fines molécules d'eau de mer pour nettoyer les voies respiratoires. L'ionisation aide à lutter contre les allergies. Elle a aussi une action sédative sur le système nerveux.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

adipiscing Aliquam libero. pulvinar elit. mattis risus. consequat. mattis commodo