La plante harpagophytum contre les douleurs articulaires et la dépression

harpagophytum vertues

En médecine traditionnelle, il existe une multitude de médicaments pour alléger les douleurs. Mais les professionnels de la santé hésitent souvent à les prescrire car la grande majorité de ces produits sont addictifs (aussi bien en ce qui a trait aux douleurs physiques que psychiques). Qui plus est, aucun d’entre eux ne peut être pris sur une longue période sans entraîner certains dommages qu’on aurait tort d’ignorer. Il est fort heureusement possible aujourd’hui d’avoir recours aux plantes pour soulager les fortes douleurs et la plus efficace d’entre toutes est l’harpagophytum. Nous vous faisons découvrir dans la présente rubrique cette plante unique aux innombrables vertus.

Qu’est-ce que l’harpagophytum ?

Parfois appelé griffe du diable à cause de ses fruits qui se cramponnent aux sabots et au pelage des animaux, parfois appelé racine de Windhoek, du nom de la capitale de la Namibie, l’harpagophytum est une plante provenant des régions semi-désertiques de l’Afrique australe.

La médecine classique des peuples indigènes du Sud de l’Afrique a recours à la griffe du diable depuis des millénaires. Ses premières utilisations occidentales remontent à 1820, mais c’est en 1907 que ses vertus médicinales ont réellement été découvertes et son action confirmée scientifiquement dans les années 70.

L’harpagophytum renferme plusieurs éléments actifs – flavonoïdes, harpagosides, glucosides, phytostérols – et une quantité non négligeable de phénols, d’acide cinnamique et chlorogénique. Il regoge de minéraux comme le calcium, le fer, le cuivre, le magnésium et le phosphore. La plupart des vitamines du groupe B, la vitamine C et la béta-carotène sont également présentes.

Son usage est fréquent dans le domaine de la phytothérapie à cause de ses incontestables vertus thérapeutiques.

La racine de cette plante agit d’abord en tant qu’anti-inflammatoire naturel. L’arthrose ayant des origines inflammatoires, la diminution des symptômes liés à cette affection ou aux rhumatismes serait due à la réduction de l’état inflammatoire.

L’harpagophytum aurait également des effets anti-douleur particulièrement intéressants en cas de douleurs articulaires, bien qu’il ne soit pas encore tout à fait considéré comme un antalgique.

La plante serait en outre un stimulant digestif naturel. Cette action est profitable car une foule de troubles arthritiques sont associés à une digestion difficile et à une mauvaise assimilation des nutriments.

L’harpagophytum peut aussi être combiné à d’autres plantes – comme le curcuma, le gingembre ou le poivre noir – afin de multiplier ses vertus.

L’harpagophytum est par ailleurs préconisé pour le soulagement de plusieurs autres douleurs articulaires et musculaires (entorses, tendinites, fractures, torticolis,..) ainsi que des problèmes liés aux systèmes digestif et immunitaire. Il fait des merveilles aussi contre les états dépressifs, surtout lorsqu’il est associé à la Griffonia simplicifonia, au Ginseng et au Rhodiola. Ces plantes agissent en synergie contre le blues, le stress, la dépression et les difficultés de concentration. Cette combinaison de remèdes naturels est une excellente solution de rechange aux antidépresseurs.

Comment bien l’utiliser ?

Si les bienfaits de l’harpagophytum pour soulager ou enrayer les troubles articulaires et musculaires ne sont plus à démontrer, il faut toutefois veiller à en faire un usage convenable.

L’utilisation de l’harpagophytum chez l’enfant de moins de 15 ans, la femme enceinte et allaitante est à proscrire. Elle n’est pas recommandée non plus chez les sujets diabétiques, souffrant d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou d’insuffisance rénale. Les propriétés de cette plante entraînant la sécrétion d’acide gastrique, les individus aux prises avec des troubles gastriques consulteront leur médecin avant d’amorcer un traitement à base de griffe du diable.

Sous quelles formes est-il vendu ?

Il est possible de se procurer de la plante harpagophytum sur Pharmasimple ; en gélules et/ou en capsules (qui facilitent la prise du traitement).

Capture d’écran ©Pharmasimple

La plante est également commercialisée sous forme de teinture mère pour soulager les troubles digestifs associés à l’arthrite, de pommade en cas d’ulcère, de brûlure ou d’irritation cutanée, en décoction pour les douleurs rhumatismales ou le manque d’appétit ainsi que sous forme d’ampoules buvables. Le produit sous toutes ses formes est en démonstration sur le site de Pharmasimple.

Leave a reply


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo elit. non at ultricies libero. ipsum facilisis