À la ménopause : Comment réduire les bouffées de chaleur ?

Les hormones de substitution à base d’œstrogènes permettent de tempérer les problèmes de bouffées de chaleur liés à la ménopause. Mais elles provoquent certaines craintes. Tous les effets secondaires de ces médicaments de synthèse ne sont pas maîtrisés et obligent à une surveillance très étroite. L’usage de telles hormones est aussi contre-indiqué chez certaines femmes.

Menopause femme bouffee de chaleur

4 Solutions simples pour réduire les bouffées de chaleur

  1. Plusieurs couches de vêtements : prévoyez des vêtements faciles à enlever et à remettre - pour adapter le plus rapidement possible votre corps aux nombreux changements de température.
  2. Une chambre « fraiche » : la grande majorité des bouffées de chaleur surviennent la nuit. Pensez donc à diminuer le chauffage de votre chambre à coucher en hiver et prévoir des ventilateurs en été.
  3. Adapter son traitement : N’hésitez pas à demander à votre médecin de réadapter le traitement si vous sentez que les bouffées de chaleurs deviennent trop intenses. Vous pourrez aussi vous faire aider avec des médicaments sans ordonnances bon pour le cœur et la ménopause.
  4. La phytothérapie (en augmentant sa consommation de soja) : cet aliment soigne et prévient extrêmement bien les symptômes liés à la ménopause (voir plus bas).

>> 50 conseils pour bien vivre la ménopause et ses symptômes

La ménopause et l’exemple asiatique

La phytothérapie part d’un constat : Les Asiatiques ne connaissent pas les troubles de la ménopause des Occidentales. Les statistiques montrent que si 85 % des femmes Nord-Américaines souffrent de bouffées de chaleur, ce pourcentage tombe à 25 % chez les Japonaises.

Les Asiatiques sont aussi moins nombreuses à développer des cancers du sein.

La recherche médicale a déterminé l’origine de ces différences : surtout un mode d’alimentationle soja tient une bonne part. Le soja est riche en isoflavones que l’organisme transforme en œstrogènes naturels : les phyto-œstrogènes. En quelques années, les études se sont multipliées,

Celle du Dr P. Albertazzi (janvier 2018) confirme ces bienfaits. Sur 104 Femmes (dont des Méditerranéennes ayant une alimentation différente des Asiatiques) 51 ont été traitées avec du soja, 53 avec un produit placebo.

En baisse de moitié

L’étude a montré une diminution de près de 50 % des bouffées de chaleur chez les premières. A l’heure actuelle, les phyto-œstrogènes permettent de lutter contre les bouffées de chaleur et les troubles de la ménopause sans risques d’effets secondaires liés aux traitements hormonaux substitutifs, en prenant deux gélules par jour.

Il existe des compléments alimentaires à base de phyto-œstrogènes de soja que vous pourrez retrouver sur phytonut.com par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec consequat. mattis non leo. venenatis, ut